Actualités
Filtrer les actualités
Par ex., 19/07/2019
Par ex., 19/07/2019
Immo & Vie des locaux
Publié le Lundi 11 mars 2019

Saint-Jean de Passy fait sa révolution écologique

Dans le cadre de l'accompagnement de la Fnogec sur la question du nettoyage des locaux scolaires (voir webinar), Jean-Christophe Perardel, directeur administratif et financier de Saint-Jean de Passy (Paris), témoigne sur une solution 100% écologique adoptée par le groupe scolaire depuis la rentrée scolaire 2018 en concertation avec leur partenaire propreté Elior Services. Un geste "Laudato Si" !

"Début 2018 au détour d’une conversation avec M. Benoît Rigot, parent d’élève, nous échangeons sur une nouvelle solution de nettoyage écologique qu’il commercialise en France, Aquama : « Vous allez fabriquer avec notre machine vos propres détergents mais contrairement aux solutions chimiques, Aquama est 100 % écologique, biodégradable, détergente, désinfectante »...

Naturellement dubitatif et un peu méfiant face aux arguments avancés, j’accepte finalement un rendez-vous qui sera suivi quelques temps plus tard par une démonstration « digne de la Foire de Paris... ». Dans les semaines qui suivent, d’autres tests sur toutes les formes de nettoyage sont réalisés et les résultats sont impressionnants. Brevetée et inventée en Suisse, Aquama est déjà utilisée dans de nombreuses entreprises helvétiques dont l’aéroport de Genève.

Notre partenaire pour la propreté à Saint-Jean depuis plusieurs années est la société Elior Services. Sans difficulté nous arrivons à les convaincre de tester cette solution, de former ses agents et de se donner pour ambition de mettre en œuvre Aquama au début de la rentrée scolaire 2018. C’est désormais chose faite : la totalité des espaces utilisés par les élèves, les professeurs ou le personnel est nettoyée avec cette solution écologique sans aucun danger pour les utilisateurs et les usagers. Aquama offre une efficacité redoutable (100 fois plus puissant que l’eau de Javel).

Nous constatons que le produit est dénué d’odeur « cela ne sent donc pas le propre ? » M. Rigot d’Aquama a la réponse : « Les odeurs des produits chimiques ne sont pas une garantie de propreté et de désinfection et ce sont des agents chimiques qui parfument... ». Le personnel d’entretien peut s’il le souhaite ne pas mettre de gants ou de protection car c’est aussi sans danger pour eux, ce qui offre des conditions de santé au travail beaucoup plus sécurisantes et qualitatives, les retours des utilisateurs du produit sont très positifs.

Avec cette expérience très concluante, nous avons supprimé tous nos stocks importants de produits chimiques un gain d’espace notable et nous ne faisons plus de rejets dans les eaux usées. Une seule machine toute simple avec une arrivée d’eau fabrique à la demande de la solution pour sprays ou pour des quantités plus importantes.

L’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur a indiqué dans un rapport récent que la principale source de pollution de l’air intérieur est causée par l’utilisation des produits d’entretien issue de la chimie. Cette évolution est donc très importante pour un établissement comme Saint-Jean qui compte une centaine de salles de classe et de nombreux espaces de vie scolaire.

L’encyclique du Pape François « Laudato Si » invite à une implication plus grande des hommes à la préservation de l’environnement. Il n’est pas question de limiter les progrès technologiques mais plutôt de favoriser ceux qui prennent en compte aussi la dimension écologique. Aquama nous semble un bon exemple « d’éco-progrès » et une mise en application de ces recommandations papales."

Publié dans le YearBook de l'établissement (voir doc associé). Reproduction avec l'aimable autorisation de l'auteur.