Actualités
Filtrer les actualités
Par ex., 06/12/2022
Par ex., 06/12/2022
Restauration scolaire
Publié le Jeudi 29 septembre 2022

Hausses tarifaires restauration : pourquoi maintenir le dialogue ?

La rentrée scolaire a été marquée par une hausse tarifaire des prestations de restauration due à différentes causes (pénuries, inflation) que les Ogec doivent parfois répercuter sur le prix aux familles dans un contexte de fortes disparités sociales. Quelques points de repère proposés par la Fédération.

Êtes-vous obligé d’accepter ces hausses exceptionnelles ?

Référez-vous tout d’abord à votre contrat. Si la hausse est encadrée dans votre contrat par une révision des prix alors vous n’êtes pas obligés d’accepter une hausse exceptionnelle.

Cependant, en cette période de crise inflationniste, difficile pour vos sociétés de restauration, nous vous conseillons de maintenir de bonnes relations avec eux et de trouver des solutions qui soient acceptables pour chacune des parties.

Attention, un refus de négocier ou un échec des négociations pourraient aboutir à une résiliation du contrat par le prestataire.

Réaliser un audit du contrat

Si les négociations n’aboutissent pas, nous vous recommandons d’effectuer en premier lieu un audit de votre contrat avant de lancer un appel d’offres, ce qui n'est pas recommandé dans le contexte économique actuel.

L’Urogec Île-de-France peut vous mettre en contact avec des cabinets de conseil en restauration pour cet audit.

Maintenir le dialogue avec votre prestataire

Pour éviter la hausse tarifaire exceptionnelle, nous vous conseillons de chercher des leviers avec lui.

Quelques thèmes à approfondir ensemble :

  • La lutte contre le gaspillage alimentaire,
  • L’introduction de protéines végétales
  • Le passage à 4 composantes
  • Respecter la saisonnalité des produits
  • Proposer un plat unique une fois/semaine
  • Limiter le nombre de choix

Nouveaux contrats : points de vigilance

Pour les nouveaux contrats, les clauses de révision des tarifs permettant de revoir les conditions plus d’une fois par an sont à proscrire car les tarifs de cantine fournis aux familles sont donnés pour l’année scolaire.

Est-il possible de répercuter ces hausses au famille en cours d’année ?

Selon le code de la consommation, non. Les familles se sont engagées sur des tarifs qui ne peuvent pas être modifiés pendant la durée du contrat.

Toutefois, si le surcoût peut mettre l’établissement en difficulté financière, vous pourriez décider en conseil d’administration d’appliquer une augmentation des tarifs de restauration.

Une communication en toute transparence devra alors être menée auprès des familles.